7 nov. 2011

Le premier empire colonial français

Le premier empire colonial français a été largement évoqué dans le cadre de la XIVème édition des Rendez-Vous de l’Histoire de Blois (octobre 2011). Trois ouvrages en lien avec ce sujet peuvent retenir l’attention des enseignant-e-s.

HAUDRERE Philippe & LE BOUËDEC Gérard, Les Compagnies des Indes, Editions Ouest France, 2010.

 
Il peut sembler intéressant d’insérer dans le sujet d’étude "Le premier empire colonial français, XVIème-XVIIème siècle" (programme de seconde) une étude du port de Lorient puisque ce lieu a été finalement construit pour répondre à un projet étatique.
 
Lorient, porte de l’Inde, voit partir tous ceux que l’Orient fait rêver, mais c’est surtout le lieu où arrivent toutes les marchandises en provenance d’Asie : les soies et les porcelaines de Chine, les mousselines et indiennes de l’Inde, le thé, le café, les drogues médicinales, les épices, les bois précieux...
 
Le site du musée de la Compagnie des Indes de la ville de Lorient présente également des documents historiques ainsi qu’une partie de ses collections.
 
BROOK Timothy, Le chapeau de Vermeer. Le XVIIème siècle à l’aube de la mondialisation, Histoire Payot, 2010.
 
Son approche est originale et très agréable à lire. En partant de l’analyse de six tableaux de Vermeer, l’auteur nous entraîne sur les routes commerciales d’alors ; il évoque notamment le commerce des porcelaines chinoises ou celui des fourrures de Castor, que Samuel Champlain soutirait à ses alliés Hurons et qui étaient revendues à prix d’or en France pour les chapeaux que tout homme bien né se devait de porter.
 
MERLE Olivier, NOIR négoce, Pocket, 2011

Il s’agit d’un roman historique qui semble adapté aux élèves de Baccalauréat Professionnel. Olivier Merle, Professeur d’Histoire à l’Université de Clermont-Ferrand, a minutieusement étudié la traite négrière. Son narrateur, un jeune homme qui vient de sortir brillamment de l’Ecole d’hydrographie du Havre, est très rapidement engagé en tant que second lieutenant sur le navire marchand "l’Orion". Peu à peu, il comprend qu’il a été trompé et que le navire, qui effectue un détour par l’Afrique, avant de rejoindre la Guadeloupe, prend part à la traite des Noirs. D’où des problèmes de conscience aigus...

FOLIOT Anne

PLP Lettres-Histoire-Géographie

Académie de Créteil

 

 

 

 

 

 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.