8 nov. 2003

L’HOMME ET LA MACHINE VUS PAR LES ARTISTES

L’HOMME ET LA MACHINE VUS PAR LES ARTISTES

Par Corinne Glaymann

Reflet d’une civilisation envahie par les images, le support iconographique occupe une place de plus en plus importante dans les différentes disciplines de l’enseignement français (manuels scolaires, pratiques pédagogiques, épreuves d’examen…).

Le développement, déjà ancien, de l’histoire des mentalités ou des sensibilités amène l’histoire à étendre ses sources et à prendre en compte, sur un plan scientifique comme sur un plan didactique, l’apport des oeuvres d’art à la discipline. Celles-ci s’avèrent des médiateurs efficaces pour la diffusion d’une histoire dont les derniers programmes d’enseignement mettent en valeur la fonction patrimoniale1 et prennent davantage en compte les faits culturel et religieux.

Depuis quelques années, les oeuvres d’art servent de plus en plus souvent à l’illustration des manuels scolaires, quelle qu’en soit la discipline, et la volonté d’initier les élèves à leur lecture s’affirme à travers la multiplication des activités proposées dans ce sens.

Les propos qui suivent s’efforcent de cerner quelques unes des questions que pose l’utilisation, en cours d’histoire, des oeuvres d’art avant d’exposer des propositions pratiques qui pourront guider la réflexion de collègues.

 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.