30 sep. 2010

Pour une réconciliation avec l’orthographe

Par Jacqueline Gérard, professeure de français, Lycée Mistral, 94260 Fresnes

 

Des recherches ont été faites, des articles passionnants1 ont été écrits sur l’apprentissage de l’orthographe. Mais la majeure partie de ces publications concerne l’école ou le collège, il faut donc inventer pour le lycée des pratiques qui reprennent celles des années antérieures mais qui tiennent compte aussi du passé des élèves, passé douloureux qui a entraîné un fatalisme terrible. On n’y peut rien !! C’est ce que pensent aussi leurs professeurs d’autant que beaucoup d’adolescents ont intégré la nécessité du respect du code et comme l’orthographe est toujours constatée en production de texte, la version finale de leur travaux est souvent acceptable, surtout quand on les invite à la relire sur un temps spécifique dédié à cela.

Alors, quand, pour quelques uns, les confusions restent très nombreuses, l’impression que tout a été déjà tenté fait baisser les bras aux enseignants les plus valeureux, les élèves connaissent les règles mais ne savent les appliquer. Plus personne ne croit à une énième leçon sur le « cod du participe passé-simple » ! « Mais madame, j’y comprends rien quand vous parlez de grammaire »me répond toujours Laetitia.

Pour lire la suite, téléchargez la fiche du Carmal ci-dessous

 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.